Les vacances, partie 2 : Kangaroo Island, une île magique

Publié le par Agnes

 
la jolie pistePar quoi commencer cet article…l’inspiration me manque. Je ne sais surtout pas comment mettre des mots sur tant de découvertes, d’émotions, de paysages magnifiques, d’animaux dans leur milieu naturel. Pour résumer, je dirais que Kangaroo Island ou KI comme la surnomme affectueusement les gens ici (ca se prononce Ka aïe) est à la hauteur des promesses que sa réputation crée dans l’esprit du voyageur.
Zitoune ayant manœuvré comme un chef pour faire pénétrer notre camping-car dans le ferry, nous voila confortablement installés pour savourer la traversée. Et dès cet instant, la magie opère puisque nous avons la chance d’être accompagnés par des dauphins qui viennent jouer devant la proue du bateau. On débarque sous le regard de 3 phoques qui se reposent dans le port. On suit une jolie piste, au milieu de paysages splendides avec des oiseaux de tous les côtés et un petit varan par ci par là.  
 
 
 

en pleine course vers la merNotre premier arrêt aura lieu à Seal Bay pour partir à la rencontre des lions de mer. Un ranger nous accompagne et nous fournit une multitude d’information sur ces animaux pendant que nous les admirons de près sans que cela semble pour autant perturber leur petit traintrain. On est pas bien là, décontractés...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 

Ils sont magnifiques, impressionnants, beaux et patauds à la fois. On se décide enfin à les quitter pour continuer notre découverte de l’ile. Nous voici partis en direction de Little Sahara, je pense que les photos fournissent une bonne explication du pourquoi de ce nom. galipettes dans les dunesHPIM3177.JPG
Après quelques galipettes sur ces dunes, nous voici partis en direction de Vivonne  Bay, élue plus belle plage australienne par des chercheurs après une étude multicritères de plus de 1000 plages. On prend la mauvaise piste et on échoue sur la plage d’as côté magnifique elle aussi. Quelques courageux décident de se baigner, histoire de se débarrasser du sable de Little Sahara, mais on ne reste pas longtemps dans l’eau. 
Popo et le steak de ZitouneJe vous laisse imaginer sa température, sachant que la prochaine terre qu’on rencontre plus au sud, c’est le pôle sud… D’ailleurs, ca me fait tout bizarre d’y penser. Après ce bain revigorant, nous prenons la direction du Flinders Chase national Park où nous avons décidé de passer la nuit. Apres avoir croisé quelques kangourous, nous arrivons et partons de suite en balade dans l’espoir de voir des ornithorynques (d’ailleurs ici, on les appelle platipus, ce qui est un nom bien moins barbare). Ceux-ci sont timides et ne se montrent qu’aux visiteurs silencieux… et chanceux, de préférence à la tombée de la nuit. Mais la nuit tombe vraiment trop, alors on fait demi-tour avant même d’avoir atteint les marres ou ils barbotent. On est tout seuls sur le site de camping, on choisit un des barbecues à gaz en libre service (comme presque partout en Australie !) et on se fait griller de beaux steaks…on en salive à l’avance. On commence à manger avec la compagnie d’un opossum bien dodu qui nous tourne autour. Petit à petit, il s’enhardit, grimpe sur les genoux de Zitoune, puis sur la table. Il profite du fait que Zitoune est occupé à ranger le pain pour ne pas qu’il se serve pour piquer le steak presque pas entamé de Zitoune dans son assiette. Et il commence à le manger en restant sur la table, sans même chercher à se cacher ! On comprend pourquoi il est dodu maintenant, il s’enfile le steak en entier ; il lui faut bien une demi-heure pour ca !
On va se coucher, car on veut se lever dès les aurores pour partir à la rencontre des platipus. 

C'est là dedans qu'on a vus les platipus !Le jour se lève a peine que nous partons déjà, en deux petits groupes. C’est agréable de marcher ainsi le matin au milieu d’une nature qui sort de la nuit. On a la chance dès la première mare où on s’arrête de voir des platipus qui joue ou se battent et traversent plusieurs fois la marre que nous scrutons ; on est aux anges. Ce sont quand même de drôles de bêtes, des mammifères qui pondent des œufs, ont un bec de canard et de la fourrure !!! Par la suite, on ne croisera qu’un cochon sauvage. Pendant ce temps, Mika et Doud' ont vus un serpent, un échidné et un koala.
un autre koala qui dort aussi :o)un koala qui dortApres un petit dej’ bien mérité, on prend la direction d’un coin où les Rangers nous ont dit qu’on pourraient voir plein de koalas ; c’est notre objectif en cette matinée puisqu’un feu de foret nous empêche de descendre plus au sud vers admiral Arch et remarkable rock
.
Effectivement, c’est plein de koalas, qui sont en train de dormir tranquille (faut dire qu’un koala passe 20 heures par jour à dormir quand même ; et le reste du temps, il se shoote à l’eucalyptus). Ils sont tout mignons en tout cas. On reste un moment à les observer, les photographier, ce qui ne semble aucunement altérer la qualité de leur sommeil. On repart ensuite en direction du nord sur une jolie piste qui traverse le parc national, je m’éclate au volant. On fait un petit arrêt pour acheter du fromage pas mauvais du tout pour l’apéro, puis on atteint Stokes Bay, une plage aa laquelle on accède après avoir fait un peu d’escalade ou s’être mouillé les pieds (voire plus, n’est-ce pas Mika ? ). Elle est magnifique. 
jolie plage, jolies vagues
 
 
 
 
 

 
Mais nous revoilà en train de reprendre la route, au moment où un gros groupe de touriste débarque… On l’a échappé belle. On arrive peu de temps après à Kingscote.  
 
 
 
Apres l’apéro, c’est l’heure d’aller voir les pingouins. Il fait nuit, un guide nous éclaire de sa lampe rouge pour ne pas leur abimer les yeux. Il y en a partout autour de nous, ca piaille. Ils sont tout petits (entre 1 et 1.5kg) et tout mignons, on voit les petits qui demandent à manger à tous les adultes qui passent, et les parents qui parfois ont quelques difficultés à retrouver leur nid et leur marmaille.
 
sans flash, on ne voit pas grand chose, mais je vous promets que c'est un pingouin !
Des minutes magiques avec un guide exceptionnels on est aux anges, une fois de plus !
Après une bonne nuit de sommeil, on s'arrête à Emu Bay, qui est jolie comme tout également et on reprend le ferry direction Adélaïde. La tete est de nouveau pleine de souvenirs merveilleux ; et ce n'est que le début ! Suite au prochain épisode...

Publié dans Mes excursions-voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Rémi est resté 2h à regarder les images des animaux tellement il les aime, juliac'est pas vrai! Rémiil les adore ces bêtes, julia 
Répondre
A
J'ai toujours su que sous ses airs de ne pas les aimer, mon cher grand fere etait un fan des animaux. Il n'y a qu'à voir comment il etait avec mon chat Pacha pour en avoir la preuve :opBizAgnes