Let's have a barbecue !

Publié le par Agnes

Alors ca y est, ca commence à être le début de la fin, j’ai une semaine de retard par rapport à ma vie sur mon blog… voire plus… On va dire que c’est la faute de ma connexion Internet qui plante généreusement (mais ca, c’est une autre histoire…). Je vais essayer de profiter de quelques instants de répit pendant ma pause repas pour rattraper mon retard. De retour de Deep Creek et après une répétition de théâtre difficile dimanche midi, la fin de mon long week-end a marqué le début de ma saison de barbecue australien. En effet, dimanche soir, première invitation pour un barbecue chez Beckie, mon ancienne coloc’. Un de ses colocs organisait un barbec’ avec ses potes du foot notamment, plein de gars des Blacks… Une bonne petite soirée…
Et lundi dernier était un jour férié ici, on a donc enchainé sur la lancée barbecue. Brett, un de mes collègues du CSIRO m’avait invitée, avec d’autres collègues, pour un barbecue à midi. On était une vingtaine au final. Ce qui faisait un bon mélange de cultures entre allemands, australiens, américains, canadiens et moi la petite française.
Moralité après ces premiers barbecues : 
- ce qui est comme en France, c’est que ce sont les hommes qui sont chargés de la cuisson, pendant que les filles s’occupent de mettre la table. C’est cliché mais tellement vrai :op
- Ce qui est différent, c’est le barbec’ en lui-même ; c’est une plaque pleine, sur laquelle il faut mettre un peu de graisse et qui est en général chauffée au gaz ! Ca ressemble plus à une pierrade qu’à un barbecue de chez nous. Sinon, ce qu’on met dessus diffère aussi un peu. J’ai ainsi goûté à certaines spécialités australiennes, comme les rissoles, du kangourou, toujours un délice au barbecue… et la fameuse « snag in a blanket » que vous pouvez voir sur la photo (en gros, c’est un joli nom pour dire une saucisse et des oignons avec de la sauce tomate sur une tranche de pain blanc :o) ). avec Brett...et la snag in a blanket




Juste pour vous prouvez que je l'ai bien mange cette snag in a blanket, une deuxieme photo... Vous pouvez aussi y noter l'indispensable stubby holder...hummm, yammy !
En tout cas, on a bien mangé entre les différents plats apportés par chacun, puis on a fait un peu de sport (là, il faut traduire par : Kurt, en tant qu’ancien quater back de football américain, nous a appris comment lancer le ballon de football américain, et Brett, l’australien nous a expliqué comment on faisait avec celui de footie). A 6 heures du soir, on est tous rentrés chez soi. J’ai enchainée sur une petite repet’ de théâtre pour finir le week-end… Prochain épisode, mon dernier week-end incluant notre super pendaison de crémaillère…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
salut astridça a l'air pas facile à manger ton "snag in a blanket", en plus t'as mis plein de sauce sur la chemise de ton voisin, pas très très bien ça ! visiblement il l'a bien pris, il en rigole mêmequestion rugby : tes nouveaux copains du bout du monde, ils l'ont pris comment de se faire virer à la coupe du monde de rugby ?bizouilles du marcO
Répondre
A
Hello MarcO,non, ce n'est pas facile à manger, mais ca fait partie du plaisir de manger avec les doigts et de s'en mettre partout. Pour mon voisin, c'est juste qu'il est tres poli et qu'il trouve que sa chemise est beaucoup plus classe maintenant :opSinon pour le rugby, ca va, les autraliens ne le prennent pas trop mal ; les neo-zelandais ont un peu plus les boules... ils m'ont dit que maintenant, on avait interet à gagner !Et toi, tu l'as pris comment de ne meme pas pouvoir aller à Cardiff, parce que tu n'avais pas fait refaire tes papiers ?BizAgnes