Une semaine chez les kiwis 2

Publié le par Agnes

La conférence se déroule bien, même si au début, je crains pendant une journée de n’être qu’au milieu de mathématiciens qui cherchent à savoir si l’intégrale de Choquet ou un problème de type Knapsack sont plus pertinents en changeant tel ou tel paramètre pour aider à la décision ! Mais les sciences humaines sont bien là et resurgissent. Ma présentation suscite plein de réactions ; il faut dire que c’était le but recherché, donc mission accomplie. Le mercredi aprem’, on est invité au musée. On commence par un spectacle de danses traditionnelles maoris. Cette fois-ci, j’ai pensé à prendre mon appareil photo ; vous pouvez donc apprécier le spectacle également.

Un aka ; notez le regard !!!

il est doue avec sa langue le jeune homme :o)
Puis la visite du musée est intéressante, même si je passe plus de temps à discuter intégration des populations autochtones avec une professeure néo-zélandaise rencontrée lors de ma présentation le matin qu’à m’arrêter devant chacune des nombreuses statues. Je trouve que le contraste entre la participation et l’intégration des maoris dans la culture kiwi est vraiment frappant par rapport à celui des aborigènes dans la société australienne… même si apparemment de nombreuses tensions subsistent.
Mais bon, je vois quand même de magnifiques statues et l’intérieur d’un autre marae.

L'interieur du marae, c'est magnifique, meme si ca ne vaut pas celui de l'universite


un dessus de porte

Puis il y a aussi une exposition sur les volcans, les animaux, l’histoire,… mais le soleil brille, et un belge m’entraine en ville et on ne peut donc pas résister à l’appel d’une bière en terrasse.

Un des parcs dans Auckland, avec la Skytower au loin








































Puis il est temps de prendre le ferry pour le diner de la conférence qui a lieu sur l’ile de Waiheke, non loin d’Auckland.
Apres une demie-heure de ferry et un petit trajet en bus, on arrive dans le vignoble où le diner a lieu ; la vue est pas mal du tout.

la vue depuis le vignoble
Plus tard avec le coucher de soleil sur le centre ville et les gratte-ciel d’Auckland, c’est même encore mieux.

Pas mal, non ?
Ce diner est bien agréable, on rit beaucoup, on cause anglais, portugais, français, allemand, danois…
Puis c’est l’heure du retour sur Auckland.
C’est là aussi que je décide de m’échapper des vendredi matin pour aller visiter un peu cette ile. Et que je décide de le faire seule et en voiture pour être plus libre.
Et le vendredi matin, chargée comme un mulet avec tous mes bagages, je galère comme une folle pour trouver une voiture, je ne m’attendais pas a ce que ce soit aussi compliqué. Et je réalise d’autant plus que la ville d’Auckland n’est pas plate !!! Après deux heures de recherche, j’ai enfin réussi à réserver une voiture… et devinez chez qui ? Chez mes très chers amis les arnaqueurs d’Europcar… mais bon je ne fais pas la difficile. Elle n’est disponible qu’à midi ; ce n’est pas grave, je profite du reste de la matinée pour visiter le musée maritime d’Auckland, aussi appelée la « cité des voiles ». Un habitant sur deux possède un bateau, c’est dire ! Et la Nouvelle Zélande est quand même un pays très maritime, puisque nul ne se trouve à plus de 80 km de la mer, où qu’il soit situé dans le pays ! Le musée est intéressant, allant de l’arrivée des premières populations sur l’ile en passant par la pêche à la baleine il y a quelques centaines d’année, par les ferry, jusqu'à l’America’s cup.

Un des voiliers du musée
Mais il est l’heure de récupérer la voiture et de découvrir les joies de conduire seule dans une grande capitale que je ne connais pas, en roulant à gauche bien entendu ! Mais je ne suis pas au bout de mes surprises avec la conduite car je découvrais que les kiwis ont une règle de conduite très spéciale. La priorité est toujours donnée à droite. Donc, même si quelqu’un arrive face à moi et veut tourner à droite, et que moi, j’arrive face à lui et que je veux simplement tourner à gauche, je lui dois la priorité !!! Ca surprend !!! Des que je suis sortie de la ville, je commence à admirer le paysage. Ce sont des petites collines toutes vertes… et vous ne pouvez pas imaginer à quel point ce vert me fait du bien…
La direction de mon voyage est le nord de l’ile du nord… mais pour découvrir ce coin magnifique, il va vous falloir attendre le prochain épisode…

Publié dans Mes excursions-voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article