Une semaine chez les kiwis 3 : je me mets au vert dans les iles

Publié le par Agnes

Me voila donc en route pour le Nord. Une fois sortie des grosses autoroutes qui sont près d’Auckland, les routes sont tortueuses, le paysage vallonné… et tout est si vert ! Ca me fait tellement de bien. On pourrait presque se croire en Suisse, si ce n’est que de temps en temps, il y a des petits détails qui nous prouvent le contraire. Comme par exemple le fait que la végétation est en partie constituée de magnifiques fougères arborescentes !!! Mon premier arrêt est pour une balade dans la foret jusqu'à une cascade. 

Avec des belles fougères arborescentes

C’est rafraichissant, même si je dois reconnaitre que le climat neo-zelandais est en général 10 degrés de moins qu’en Australie, voire même 20 pendant la periode où j’y suis (mais quand on sait qu’il faisait 42 degrés à Adelaide, ce n’est pas forcement plus mal.)
Puis je reprends la route, je m’arrete dès que je peux pour admirer le paysage. Je regrette de ne pas pouvoir avoir un chauffeur pour pouvoir en profiter pleinement, mais bon, faut pas trop en demander non plus.
Les routes étant pleines de tournant, je me fais vraiment plaisir en conduisant, mais la moyenne est plutôt de 70-80 km/h.

Le port de plaisance de Pahia

Le soir, j’arrive a Pahia, dans la Bay of Island et je trouve un charmant backpacker (qui s’appelle au perroquet bourré... sans commentaire). Je me balade sur la plage, et quand je veux faire quelques courses pour manger, je réalise que ma carte bancaire est bloquée. Et j'ai 20 dollars neo-zelandais en poche, soit 10 euros. Ca va etre un peu juste pour terminer mon sejour... J'ai dû dépasser le montant hebdomadaire entre l'hotel de luxe et la location de voiture :o)
Mais, dans la vie, il n'y a pas de probleme, il n'y a que des solutions ! Je fais donc part de mon souci aux personnes présentes dans le backpacker : Les uns m'offrent de partager leur repas, un autre une bière, la propriétaire une carte de téléphone internationale. 
Me voila donc repue, et appelant mes parents à 8 heures du mat' en France, pour qu'ils joignent ma banque et obtiennent le déblocage de ma carte... Une heure plus tard, j'apprends que tout devrait être Ok le lendemain. 
Le lendemain, c'est un peu tremblante que j'introduis ma carte dans le distributeur. Et miracle, tout fonctionne ! Je peux donc m'offrir une excursion en bateau dans la baie. Merci les parents.

Pas mal, non ?

C'est magnifique même si le temps n'est pas de la partie ! Je me les caille. Mais les paysages valent vraiment le détour. On stoppe sur l'ile de XXX (je vous rassure, ce n'est pas son vrai nom :o) ), je me fais une petite balade revigorante.C'est tout vert


Vue de l'autre cote : c'est tout vert aussi

Puis, c'est le retour... Quelques images supplementaires :

le soleil commence son apparition

Cela change totalement les couleurs

Puis il se cache de nouveau

Puis, je retrouve ma voiture et décide de faire un bout de route le jour même, histoire de ne pas avoir à me lever aux aurores le lendemain pour atteindre Auckland. Ce sont de nouveau des collines qui m'entourent.

undefined

Je m'arrete dans des toilettes magnifiques (Hundertwasser). Je les prends en photo avec une pensee pour Mymy :o)

C'est joli, non ?L'entree des toilettes

Je fais une pause pour me balader aux Whangarei Falls, jolies comme tout 

Avec une grimace !

et le long de la rivière. 

C'est la riviere ; au cas ou vous n'auriez pas devine tout seul

 
 
 
 
 





 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Ca fait du bien un peu d'ombre (parce que maintenant que je ne suis plus en bateau, le soleil a décidé de cogner...)

Oh, une fougere arborescente !

Cherchez l'erreur

Il y a meme des vaches

Je me croirais en Europe, si ce n'est quelques fougères arborescentes qui viennent rappeler qu'on en est loin ...

J'adore ces plantes

Une petite grimace pour la route...

La cascade depuis le haut

Je me dis que je vais encore rouler un peu avant de chercher un back packer... ce qui ne fut peut etre pas ma meilleure idèe, quoique ...
Je galere vraiment pour trouver un bacpacker ou il y ait encore de la place ! Mais après quelques heures de route, de paysages magnifiques, et un plouf dans la mer.

L'endroit de ma baignade
 
Le long de la route

Me voilà arrivée à Orewa où le premier backpacker ou je m'arrete est quasi-vide, et très agréable, comme vous pouvez en juger par vous-même.

Le backpacker

J'y rencontre un allemand avec qui on passe une bonne partie de la nuit à refaire le monde et à partager nos opinions autour de bières neo-zelandaises. Ca fait vraiment du bien parfois de parler à un inconnu qu'on ne reverra certainement jamais. Ca vient aussi alimenter toute la phase de reflexion et de remise en question que ce voyage solitaire a suscité dans mon petit cerveau.
Le lendemain, je petit-déjeune sur la plage avant de filer à Auckland pour attrapper mon avion pour Adelaide via Melbourne. Je galère pour trouver une pompe à essence. C'est d'ailleurs rigolo, tu dois payer avant de te servir ou laisser ta carte bleue si tu veux faire le plein...
Au final, dans l'avion, en laissant vagabonder mon esprit, je me dis que voyager seule est vraiment ce dont j'avais besoin à ce moment précis de ma vie, mais que ce n'est pas quelque chose qui est vraiment pour moi. J'aime avoir quelqu'un avec qui partager mon émerveillement, et avec qui on peut se remémorer le voyage après le retour...

Depuis l'avion, bye bye NZ

C'est agréable pour moi de retrouver Adelaide apres 3 semaines. Ma voiture a ete nettoyée et ramenée à la maison. Du coup Davide peut venir me chercher à l'aéroport. Je découvrirais meme une petite surprise dans ma voiture. Si ce n'est pas de gentilles attentions qui font plaisir tout ca !

Le coucher de soleil vu du hublot, un peu avant l'arrivee a Adelaide

Publié dans Mes excursions-voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article